Vendredi fou, achat local et environnement

Vendredi fou, achat local et environnement

80% de rabais sur tout le magasin!

Achetez un réfrigérateur, obtenez-en un deuxième GRATUITEMENT! 

5 ensembles de rouleaux de papier de toilette pour le prix d’un!

 

On le sait, les rabais du Vendredi Fou… c’est attirant. 

C’est attirant parce qu’on veut tous payer le moins cher possible pour nos achats. 

C’est attirant parce que personne ne peut résister à un deuxième réfrigérateur gratuit… 

 

Cette année, plus que jamais, l’achat local est au coeur de l’économie et sur toutes les lèvres. Ce n’est plus un secret pour personne que les artisans, les entrepreneurs et les créateurs québécois ont besoin de nous pour avoir du succès (surtout en période de pandémie). Par contre, à l’approche du week-end le plus attendu de l’année, il ne faut pas oublier nos commerçants locaux et leur réalité. 

 

Ta boutique de vêtements éthiques ne peut pas vendre ses vêtements à 80% de rabais…

Ton artisan favori ne pourra pas t’offrir une table en bois massif gratuite à l’achat d’une première table…

Ton café du coin ne pourra pas t’offrir 5 cafés pour le prix d’un…

 

J’ai donc envie de vous proposer une dernière et ultime bonne raison d’acheter locale, pour le Vendredi fou, mais pour le restant de l’année aussi! 

 

Acheter local = prendre soin de l’environnement

 

Oui, oui! Un aspect bien important de l’achat local est son faible impact environnemental. Laissez-moi vous expliquez ça en quelques lignes.

 

  1. Prenons comme exemple un pot de marmelade, un condiment bien populaire dans la matinée de bien des gens. Nous pouvons critiquer certaines normes et réglementation canadienne en termes d’agriculture, certes. Il faut toutefois savoir que nos réglementations sont bien plus intéressantes que celles de beaucoup de pays à travers le monde. Lorsque l’on achète  une marmelade québécoise/canadienne, on s’assure que les oranges qui sont à l’intérieur respectent les normes d’agricultures et qu’elles ont poussés dans un environnement contrôlé ent terme d’utilisation de produits chimiques comme les pesticides. Ailleurs dans le monde, la liste de pesticides et d’herbicides légales est beaucoup plus longue et beaucoup plus effrayante. Bref, notre marmelade québécoise a un impact environnemental plus petite, car elle est régie à des normes plus strictes en ce qui concernent les matières dangereuses.  
  2. L’hydroélectricité, ça vous dit quelque chose? Un produit québécois, ça signifie que sa production a été effectué à la main ou par une machine alimentée à l’hydroélectricité! On peut, encore une fois, critiquer cette source d’énergie pour la taille de ses infrastructures. La bonne nouvelle, c’est qu’il s’agit d’une énergie renouvelable à l’infini. Ailleurs, certaines usines sont encore alimentées au charbon… une énergie non renouvelable et très polluante!  
  3. Évidemment, on ne peut pas passer à côté d’un des aspects les plus importants lorsqu’on parle d’achat local et d’environnement; le transport. En effet, plus notre produit vient de loin, plus il fait de KM. Encore à ce jour, la grande majorité (pour ne pas dire 100%) des transports de marchandises sont alimentés à l’essence (au pétrole). L’empreinte écologique du pétrole n’est plus une surprise pour personne, ça pollue! Donc, si notre pot de marmelade voyage 60 km avant d’arriver sur notre tranche de pain plutôt que 300 km, on économise beaucoup de litre d’essence, et donc, on pollue moins! 

 

Bref, plus que jamais cette année, encouragez vos commerçants locaux! Eux et l’environnement vous remerciera! 

 

Pour faire encore plus de bien à l’environnement, cette année pour le Vendredi Fou, magasinez seulement pour les items dont vous avez réellement besoin. Acheter moins et mieux, ça aussi c’est bon pour la planète! 

Comments 0

Leave a comment

Sale

Unavailable

Sold Out